Communiqués 2021

Communiqué de presse du 23 décembre 2021

logo CN URPS web

LA CN URPS-ML réaffirme la mobilisation permanente des médecins libéraux lors de cette nouvelle vague pandémique, et demande de véritables mesures de réciprocité en réponse aux attentes du terrain.

 Face à la situation sanitaire, les médecins libéraux rappellent qu’ils ont toujours été présents lors des vagues successives ; ils réaffirment leur intention d’être toujours mobilisés pour participer à la réponse à la crise.

Alors que, lors des première et deuxième vagues, les médecins libéraux ont déprogrammé des actes à la demande de l’État et des autorités  de santé, ils n’ont pas bénéficié de la même garantie de financement que les établissements de santé publics et privés. Ces derniers ont obtenu du ministère de la Santé une garantie de financement couvrant 100% de leur chiffre d’affaires 2019 ; les médecins libéraux n’ont obtenu qu’une garantie correspondant à la couverture de leurs charges (loyers, charges de personnels… etc.).

La CN URPS-ML sollicite donc auprès des autorités de santé :

  • D’une part, la mise en oeuvre sans délai de la garantie de financement individuelle négociée et acceptée par l’Assurance maladie, qui permet de garantir aux médecins libéraux, touchés par des déprogrammations, un revenu équivalent à 80% des honoraires liés à l’activité perçus sur la période comparable de référence de 2019.
  • D’autre part, la CN URPS-ML exige une égalité de traitement et une réciprocité dans le format des réquisitions envisagées sur le fondement de l’article L. 3131-8 du code de la santé publique : elles doivent être motivées, proportionnées sur la durée, territorialisées et réciproques, afin de permettre le maintien de ce double objectif d’accueillir les malades du COVID et de maintenir une offre de soins « non COVID » la plus efficiente possible.

La CN URPS-ML attend des autorités de santé des réponses claires et rapides à ces demandes dans le contexte d’urgence que nous connaissons, afin de rassurer les médecins libéraux et d’apporter une information précise à leurs attentes récurrentes sur ces différents volets.

Contact presse : Karen BORNAGHI - 06.29.90.94.93

pdfTélécharger le communiqué au format PDF

 

Communiqué de presse du 28 septembre 2021

logo CN URPS web

La Conférence Nationale des URPS-ML, qui rassemble toutes les Unions Régionales de Professionnels de Santé-Médecins Libéraux (métropole et DROM), s’est réunie en Assemblée Générale le dimanche 26 Septembre 2021.

Elle a défini les principaux axes de travail pour la mandature qui s’ouvre en ciblant toutes les thématiques de l’organisation territoriale des soins.

Elle a par ailleurs procédé à l’élection de son nouveau Bureau :

  • Président : Dr Antoine LEVENEUR (FMF – Président de l’URPS-ML de Normandie)
  • Trésorier : Dr Jean-Baptiste CAILLARD (CSMF – Président de l’URPS-ML des Pays de la Loire)
  • Secrétaire général : Dr Eric BLONDET (Avenir Spé-Le Bloc – Président de l’URPS-ML de Bourgogne/Franche-Comté)

Contact : Dr Antoine LEVENEUR, Président de la CN URPS-ML
E-mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

pdfTélécharger le communiqué au format PDF

 

Communiqué de presse du 21 mars 2021

logo CN URPS web

Vaccination Covid : la CN URPS-ML dit « stop ! » à la désorganisation et demande au gouvernement de respecter les libéraux

Qu’est-ce qui ne va pas dans la gestion vaccinale imposée par le ministère ?

La Conférence Nationale des URPS-Médecins Libéraux pense qu’il est temps de dire « stop » à la désorganisation et à l’absence de logistique imposées aux médecins et aux professionnels de santé depuis de nombreuses semaines.

Elle demande de la visibilité, de l’agilité et de la liberté pour exercer le métier qui est celui des médecins libéraux, et dont les réalités quotidiennes échappent manifestement aux décideurs.

Les médecins libéraux sont prêts et organisés pour vacciner massivement et par priorité sans autorisation préfectorale, dont les décisions sont parfois éloignées du bon sens et de l’intérêt des patients.

Les médecins libéraux ne peuvent plus être soumis à des décisions hebdomadaires de modification de « doctrine » déconnectées de la réalité du terrain. Décider le dimanche soir de basculer les vaccins disponibles vers les pharmaciens en les retirant aux médecins est une erreur de plus allant à l’encontre du bon usage des soins, de l’efficience vaccinale et de la cohésion des professionnels de santé.

Et quid des 400 000 doses qu’on reproche aux médecins libéraux de ne pas avoir utilisées ?

Décider sans concertation de la mise en place de vaccinodromes dans les métropoles est encore une erreur. N’ont-ils donc rien appris des erreurs du passé ?

Les organisations que nous mettons en place sur les territoires, au plus près des professionnels de santé et des patients, ne sont pas soutenues et ne sont pas accompagnées suffisamment dans trop de territoires. Plus grave, certains vaccins ne sont pas accessibles aux médecins malgré leurs demandes et leurs compétences à les utiliser.

La CN URPS-ML, représentant l’ensemble des médecins libéraux des territoires français, demande le respect des médecins libéraux et des organisations qu’ils mettent en place sur les territoires.

Elle demande également l’engagement du gouvernement de les accompagner et de leur fournir les vaccins dont la population a besoin.

 Contacts : Dr Philippe ARRAMON-TUCOO, Président de la CN URPS-ML - Tél. : 06.12.15.89.03.

pdfTélécharger le communiqué au format PDF