Dans une circulaire concernant le renouvellement des Conférences Régionales de Santé et de l’Autonomie (CRSA), le Secrétariat Général des Ministères chargés des Affaires Sociales, donne consigne aux Agences Régionales de Santé (ARS) de subordonner la désignation des représentants des URPS à la création des Fédérations d’URPS. Aussi longtemps qu’il n’y aura pas de Fédération, précise la circulaire, il n’y aura pas de représentants des URPS dans les CRSA. logo-CN-URPS-web

La Conférence Nationale des URPS-ML, qui fédère les URPS de Médecins libéraux, réunie en assemblée générale le 12 avril, rappelle son opposition à la constitution des Fédérations d’URPS. Les Fédérations n’ont aucune légitimité démocratique, pour représenter les professionnels de santé, décider ou contractualiser en leur nom.

Dans l’immédiat, la CN URPS-ML exige que le renouvellement des représentants des URPS dans les CRSA se fasse dans chaque région sur la base d’une liste proposée par les 10 URPS.

Pour autant, la place faite actuellement aux professionnels libéraux de santé dans les CRSA (6 sièges sur 100), n’est pas représentative de la démocratie sanitaire.

La CN URPS-ML considère que cette situation doit évoluer pour permettre à chacune des 10 professions ayant une URPS, de disposer d’un nombre de représentants proportionnel à son effectif.

C’est pourquoi, la CN URPS-ML exige la recomposition de la représentation des professionnels libéraux de santé dans les CRSA.

Paris, le 14 avril 2014