A l’issue d’une nouvelle réunion de travail que ses représentants ont eu, le jeudi 19 mars 2015, au ministère de la Santé, la Conférence Nationale des URPS-ML dénonce l'inertie de l’administration et l’absence de décision politique concernant l’organisation des prochaines élections professionnelles dans les URPS.logo CN URPS web Depuis plusieurs mois, et dès l’annonce de la réforme territoriale prévoyant la refonte de la carte des régions, la Conférence Nationale des URPS-ML, qui fédère les URPS de Médecins libéraux, n’a eu de cesse d’alerter le ministère de la Santé sur ce sujet pour anticiper ses conséquences sur les élections.

Malgré cela, et en dépit de l’annonce par la ministre de la Santé de la tenue des élections professionnelles à l’automne 2015, aucune directive ni aucun texte officiel n’ont été produits.
Cette situation, totalement inédite, interroge sur le plan démocratique.Pour la première fois, à quelque six mois d’élections au calendrier complexe, ni les modalités organisationnelles, ni la date à laquelle elles auront lieu, ne sont, en réalité, stabilisées. Nul ne sait si les ARS organiseront, ou pas, le scrutin, et, pour les nouvelles régions, quel sera le statut transitoire des anciennes unions des régions jusqu’à l’installation des nouvelles unions, probablement en janvier 2016.A trop retarder les décisions techniques et politiques, il deviendra bientôt matériellement impossible d’organiser de telles élections en octobre.

 Communiqué du 25 mars 2015