logo CN URPS web

La CN URPS-ML s’élève fermement contre la volonté de certaines ARS de vouloir conduire à marche forcée des projets de Plateformes Territoriales d’Appui (PTA) – ce qui se traduit, dans certaines régions, par une mise à l’écart des professionnels de santé libéraux autour de projets structurants de Communautés Professionnelles Territoriales de santé (CPTS) au profit d’acteurs hospitaliers, telle la HAD dont ce n’est pas la mission initiale.

La CN URPS-ML tient à rappeler que seule la médecine libérale et les professionnels de santé libéraux disposent de la légitimité, de la souplesse d’action et de la connaissance du terrain indispensables pour assurer un maillage territorial efficace de l’offre de soins ambulatoire.

La CN URPS-ML réaffirme que les professionnels de santé libéraux ont la volonté de s’impliquer pleinement dans la réorganisation territoriale et doivent être considérés comme des acteurs prééminents à l’initiative du dispositif des PTA, et des interlocuteurs privilégiés pour les autorités de tutelle.

La CN URPS-ML exige que le décret stipulant que la priorité est donnée aux initiatives libérales soit respecté, et que les URPS-ML disposent du pouvoir décisionnaire qui leur revient de droit dans la gouvernance des futures PTA.

 Paris, le 26 septembre 2016